La question à toujours avoir en tête, disait Tosquelles (et Oury, et les autres), c’est « Qu’est-ce que je fous là ? » Qu’est-ce que je fous là, c’est à la fois « Qu’est-ce qui nous amène là ? » et « Qu’est-ce qu’on amène là ? »

Magali Larroque, Présidente de l’association Les Ateliers à ciel ouvert, psychologue

Sa pratique de psychologue est sous-tendue par l’idée que dans toute institution de soin et d’éducation, il est nécessaire d’inventer les moyens de maintenir les pratiques vivantes, de lutter contre les risques d’usure et d’enfermement.
Une multitude de bricolages peuvent exister ; ouvrir les portes des institutions à des artistes en est un.
La pratique artistique exige d’apprivoiser l’expérience par laquelle on donne forme à l’informe, on se confronte à ce que ça coûte et ce que ça ouvre d’extraire un bout pour donner à entendre, on cherche, on se dote d’outils pour cultiver sa présence, son écoute, son dire, on construit quelque chose qui immanquablement rate ce qui était visé et révèle ce qui n’était pas encore pensé, et de ce fait même donne envie de continuer…
S’y confronter, voilà une façon d’interroger et nourrir les pratiques institutionnelles.

Hélène Rio, secrétaire de l’association Les Ateliers à ciel ouvert, bibliothécaire

Hélène est bibliothécaire, curieuse invétérée, des gens, des choses, des mots, des liens tissés qui racontent des histoires. Elle découvre le cinéma documentaire en coordonnant le Mois du film documentaire en Aquitaine de 2008 à 2013.
Elle s’occupe actuellement de formation continue pour les bibliothèques d’Aquitaine.
Hélène aime susciter des rencontres et faire se croiser des chemins, pour tenter d’élargir l’horizon.

Benoît Lagarrigue, Artiste intervenant, réalisateur, sculpteur 

Benoît a exercé comme éducateur dans plusieurs institutions accueillant des personnes atteintes de handicaps psychiques divers (ITEP, centre occupationnel, foyer de vie, hôpital de jour…). Sa pratique artistique de la vidéo et de la sculpture qu’il mène en parallèle s’avère être un outil de médiation dans la relation éducative. Les ateliers qu’il propose offrent la possibilité à toute une institution de se fédérer autour de projets où l’on bricole sur soi et avec les autres, donnant la parole aux personnes qu’il accompagne, afin de témoigner de leurs perceptions face à une société bien normée.
Aujourd’hui, il se consacre entièrement aux projets menés par l’association en tant qu’artiste intervenant.

Joana Jaurégui, Artiste intervenante, réalisatrice documentaire

La question du sujet dans le groupe et de sa place tant à l’échelle d’une famille, d’une communauté, d’une société, se pose en filigrane tant dans sa pratique artistique que dans ses recherches théoriques en anthropologie ou en cinéma.
Elle s’intéresse à cet espace et ce temps de rencontre qu’elle aborde dans un film documentaire en 2008 « Eux et Nous » sur la rencontre interculturelle entre un groupe d’adolescents du Pays Basque et des adolescents du Haut-Atlas au Maroc.
En 2009 elle réalise « Del otro lado » creusant cette relation ténue qu’est celle de l’histoire intime (histoire familiale) avec l’histoire plus globale d’une société. Accompagnée par les travaux de cinéastes tels que Denis Gheerbrant, Alain Cavalier, Mariana Otero, Kiarostami, elle explore ces questions de la relation entre filmeurs et filmés et s’interroge sur la mise en scène de la parole: comment témoigner de l’autre avec l’autre? Cette même question sous-tend sa pratique comme intervenante réalisatrice au sein de l’association Les Passantes qui mène des ateliers d’éducation à l’image. Les ateliers d’éducation à l’image permettent à différents publics d’être au coeur d’un processus de création et d’aiguiser un regard critique sur les images qui les entoure. C’est un projet de film avec des personnes en situation d’handicap mental (Adapei) qui viendra confirmer son envie de continuer ce chemin de création autour d’ateliers participatifs, et notamment avec des publics dont la parole est peu ou mal entendue. Elle continue à cheminer, rencontrer et questionner au sein de l’association Les Ateliers à ciel ouvert.

« Qu’est-ce que j’amène là », c’est des idées, des sensibilités, c’est surtout des choses très concrètes : aux Ateliers à Ciel Ouvert, on commence à faire équipe.